Lorsque vous, en qualité de membre de la diaspora africaine,  prenez la décision de rentrer définitivement en Afrique, le choix du pays à privilégier s’impose. Faut-il opter pour son pays d’origine ou un tout autre pays ? Différentes questions doivent être mesurées pour choisir le pays qui vous corresponde le mieux. Pour sélectionner judicieusement son nouveau pays de résidence, il est essentiel de prendre le temps de la réflexion dans l’optique d’optimiser sa réussite en Afrique. Nous vous proposons de découvrir quelques aspects à prendre en compte pour vous aider dans votre réflexion.

L’aspect linguistique

Selon votre parcours scolaire, professionnel et votre éducation, la problématique de la langue du pays dans lequel vous envisagez de vous installer doit être prise en considération. Votre capacité à vous exprimer et à comprendre la langue la plus usitée dans votre nouveau pays de résidence est un élément clé dans votre prise de décision. En effet, si vous décidez de créer votre propre entreprise dans votre pays d’accueil, il est préférable de maîtriser la langue locale. Il s’agit d’un véritable atout.

La santé économique du pays

Assurez-vous de vérifier la santé économique du pays dans lequel vous souhaitez vous installer ainsi que son dynamisme. Ces éléments doivent impérativement être pris en compte. Le Rwanda, en pleine croissance, peut se révéler être une destination très attractive.

 

Vous devez impérativement analyser les différentes destinations envisagées en collectant le plus possible d’informations. Si vous hésitez entre différents pays limitrophes, il peut être judicieux de vivre et travailler dans deux ou trois pays avant de vous lancer dans la création de votre entreprise.

 

Ce n’est pas un hasard si la plupart des créations d’entreprises effectuées par des membres de la diaspora ont déjà vécu dans leur nouveau pays de résidence, ce qui leur permet de connaître les réseaux, la fiscalité, la réglementation, etc.

La problématique du financement

 

À l’instar de n’importe quelle création d’entreprise, une étude de marché s’impose avant de vous lancer (concurrence, potentielle, développement envisageable, etc.). La question du financement se pose également.

 

En effet, il est très difficile d’emprunter dans un pays où vous venez de vous installer. Cette problématique doit être résolue en amont de votre installation. De plus, vous devez également songer à la libre circulation des capitaux. Par exemple, si vous vivez en France et prenez la décision de transférer vers l’Afrique une somme supérieure à 10 000 €, vous êtes tenu d’en informer la douane.

 

Certains pays africains peuvent imposer des partenaires locaux lorsqu’il s’agit d’un projet entrepreneurial. Il peut s’agir d’un atout dans la mesure où ils sont en mesure de dialoguer avec les instances administratives et économiques locales. De plus, ils peuvent également vous apporter leur connaissance du marché local.

Le coût de la vie : un critère déterminant

 

Le coût de la vie de votre pays d’origine ou celui dans lequel vous souhaitez vivre n’est pas à négliger. En effet, la création d’une entreprise signifie parfois devoir attendre quelques mois avant que celle-ci ne devienne rentable. L’argent est donc un aspect important à prendre en compte. Les rentrées d’argent immédiates seront peut-être inexistantes, dans les premiers temps, il est donc nécessaire d’examiner d’évaluer le coût des dépenses quotidiennes sur place en fonction du nouveau mode de vie que vous recherchez.

 

Pour ce faire, entrez en contact avec d’autres membres de la diaspora avant votre départ, comparez les prix des transports, de la nourriture, etc.

 

En réalité, il n’existe pas de bons ou de mauvais pays dans lequel vous installer. Ce choix est entièrement personnel. Quelle que soit la décision que vous prenez, considérez que vous allez vivre une nouvelle manière de concevoir la vie.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.