Une lycéenne a mis au point un système écologique constitué d’écorces d’orange et de peaux d’avocat. Cette sorte d’éponge permet d’absorber l’eau, de la stocker et de la restituer dans un sol devenu aride. L’Afrique australe traverse actuellement une très grave sécheresse. Son invention pourrait être très utile pour les agriculteurs qui subissent les effets d’El Nino.

Elle s’appelle Kiara Nirghin et elle fait partie des finalistes de l’édition 2016 du concoursGoogle Science Fair. Une compétition scientifique ouverte aux jeunes de 13 à 18 ans. Si cette lycéenne plait autant au géant du web, c’est que son idée pourrait apporter une réponse aux problèmes posés par la sécheresse. Cette jeune fille a en fait créé un nouveau matériau ultra-absorbant, grâce à des écorces d’orange et de la peau d’avocat. Une fois imbibé d’eau, ce polymère peut stocker plusieurs centaines de fois son poids en eau. Il agit en fait comme un réservoir qui empêche l’évaporation et permet de conserver l’eau beaucoup plus longtemps dans les sols afin d’hydrater durablement les cultures en période sèche.

Un coût très modeste

Cette invention n’utilise aucun composant chimique, uniquement des déchets organiques recyclés. La jeune lycéenne a surnommé son idée “plus de récolte assoiffées”  tout simplement. Ce qui lui vaut d’être sélectionné par Google, mais ce n’est peut-être qu’une première étape. La jeune Kiara Nirghin qui a eu l’idée de ce polymère anti-sécheresse a remporté un prix dans le cadre du concours Google Science Fair, pour la région Afrique et Moyen-Orient. Elle fait donc maintenant partie des seize finalistes qui auront la chance de voyager jusqu’aux locaux de Google en Californie. Kiara sera accompagnée par un mentor qui va travailler avec elle pour développer son invention avec probablement des tests grandeurs nature très prochainement.
Si ces essais sont concluants, elle pourrait remporter le grand prix de ce concours Google et se voir remettre une enveloppe de 50.000 dollars afin de poursuivre ses études à grande échelle. Et on voit bien l’impact et l’importance que pourrait cette invention sur le continent africain.

Une invention qui tombe à pic

L’Afrique australe traverse actuellement une très grave sécheresse, la pire depuis 30 ans et beaucoup de fermiers sont au bord de la faillite. Les organisations humanitaires estiment que plus d’un milliard de dollars d’aide d’urgence sont nécessaires pour venir en aide aux sept pays les plus touchés par la sécheresse en Afrique australe. Cette sécheresse est causée par le phénomène météorologique El Nino mais le phénomène est de plus en plus récurrent et sera sans doute de plus en plus sévère dans la région. Si cette invention est testée et approuvée, cela pourrait offrir une solution efficace et peu coûteuse à de nombreux agriculteurs sur le continent.

Source: http://www.franceinfo.fr/emission/en-direct-du-monde/2016-ete/une-sud-africaine-de-16-ans-invente-une-facon-de-lutter-contre-la-secheresse-19-08-2016-06

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.