Talent2Africa, lancé en mai, se veut un réseau social de recrutement pour l’Afrique fondé sur la recommandation. Dans son viseur : la diaspora africaine en France, et au-delà. Le fondateur sénégalais Chams Diagne, ancien directeur Afrique du réseau professionnel Viadeo, vise les 200 000 usagers d’ici cinq ans.

Toujours bien droit, le regard posé et l’expression sereine de celui qui sait où il va. La pluie froide installée sur Paris début juin n’abîme en rien le costume d’entrepreneur de Chams Diagne. Le Sénégalais est de passage dans la capitale parisienne pour y lancer son nouveau bébé : Talent2Africa, un « réseau africain de cooptation », comme l’indique son site internet ouvert au public en mai.

 

200 000 usagers au moins d’ici 5 ans

 

Sur ce réseau, on n’est pas « Twitto » ou « Youtuber », mais « coopteur » : on recommande un contact (ami, collègue, camarade de promo, parent) dont on pense que les compétences répondent aux offres d’emplois africaines exclusives de la plateforme.

 

Ici un responsable clientèle au Crédit du Congo, là un directeur associé à la TNS Sofres en Afrique de l’Ouest, et prime à ceux qui cooptent le candidat finalement recruté par l’entreprise demandeuse. Ils se verront récompensés de 500 à 1 000 euros par recrutement, en fonction du niveau d’expérience de la recrue.http://www.jeuneafrique.com/330871/economie/start-up-africaine-de-la-sem…

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.