Success story d’un jeune serial entrepreneur marocain qui a su profiter des avantages d’Internet. A 15 ans seulement, son nom fait le tour de la planète et intéresse les plus grandes entreprises du monde. Aujourd’hui à 18 ans, Amine ABOUD est fondateur et chef d’entreprise de deux sociétés. Entre jeunesse et persévérance, retour sur le parcours d’un jeune « self-made-man ».

 

Contaminé très jeune par le virus des nouvelles technologies, autodidacte engagé, Amine ABOUD s’est rendu célèbre à l’age de 15ans en découvrant des failles de sécurité chez les plus grandes entreprises et organismes du monde : Microsoft, Google, Yahoo, Hotmail, … Ces derniers n’hésitaient souvent pas à lui témoigner, comme le cas de Google, leur reconnaissance par des lettres de remerciements. Ses découvertes étaient souvent simples mais la démarche et l’initiative toute fois « originale » qu’avait prise ce mystérieux adolescent, peu bavard, avait surpris plus d’un. Amine n’exploitait jamais ce qu’il trouvait, il passait tout simplement son temps à chercher des failles et à corriger gratuitement les erreurs des autres : par passion et défi. A 15ans seulement, son nom fait le tour de la planète.

 

Amine a toujours voulu créer sa propre entreprise et devenir son propre patron, un rêve d’enfant qu’il a toujours eu depuis tout petit. Amine est talentueux mais cela n’est pas suffisant, issu d’une famille de tout ce qu’il y a de plus normale et n’ayant pas les moyens financiers de coté pour réaliser son rêve, il compte sur Internet comme principal atout et joue la carte de la médiatisation pour percer et concrétiser ces ambitions. Cela fonctionne puisqu’il arrive à créer un grand buzz sur le web, qu’il exploitera intelligemment après. En quelques semaines, des articles vantant son parcours et ses trouvailles sont publiés partout sur Internet et plusieurs journaux et chaînes de télévision relayent l’information.

 

Janvier 2007, Amine décide de passer à l’action et de faire de « sa passion » un métier, il utilise intelligemment sa médiatisation et les lettres de remerciements reçus comme références pour décrocher en Freelance ses premiers contrats. Quelques mois après, juste après avoir refusé une bourse d’étude et une prise en charge jusqu’à sa majorité au Canada, Amine crée sa première entreprise « SILIWEB », une web agency : à 16 ans, Amine devient ainsi l’un des plus jeunes entrepreneurs du monde. Six mois après le lancement de son entreprise, Amine qui avait déjà réussit à décrocher de solides références, intéresse par ses recherches un groupe italien qui absorbe une partie de sa structure. Peu après, le jeune challenger décide de continuer son aventure d’entrepreneur et créer à nouveau une deuxième entreprise qu’il appellera « VIVALIO », une SSII spécialisée cette fois-ci uniquement dans la sécurité des systèmes d’information et les tests d’intrusion.

 

Hacker reconverti en businessman, Amine sait parfaitement se vendre. Aujourd’hui, à 18ans seulement, il a su acquérir une forte notoriété sur le marché national. Il est actuellement actionnaire dans plusieurs sociétés dans divers domaines (communication, événementiel, …) et fondateur de deux entreprises. Il lègue par la même occasion la commercialisation de ses services, en Europe, à G3E un groupe français présent sur le marché depuis 1990. Amine s’entoure et embauche les meilleurs, il est amené à gérer et superviser tous les jours quelques dizaines de personnes, tous sans exception, plus âgés que lui. A 18ans, Amine gagne déjà très bien sa vie.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.