La technologie Blockchain se développe en Afrique

Boubacar Diallo

Au début du mois de mars, certains des plus brillants experts de la Blockchain se sont joints aux représentants des secteurs de la technologie financière et juridique pour discuter de l’adoption de la Blockchain. L’événement n’a pas eu lieu à Londres ou à San Francisco, mais à Johannesbourg en Afrique du Sud.

La quatrième édition de la conférence « Blockchain Africa » organisée au siège de Microsoft a bien eu lieu dans le continent africain. La plupart des pays africains ont été confrontés à des problèmes économiques, à la corruption et aux guerres. Mais l’utilisation de la technologie Blockchain pourrait faire changer la donne et avoir un impact énorme sur l’économie et la société africaine.

début du mois de mars, certains des plus brillants experts de la Blockchain se sont joints aux représentants des secteurs de la technologie financière et juridique pour discuter de l’adoption de la Blockchain. L’événement n’a pas eu lieu à Londres ou à San Francisco, mais à Johannesbourg en Afrique du Sud.

La quatrième édition de la conférence « Blockchain Africa » organisée au siège de Microsoft a bien eu lieu dans le continent africain. La plupart des pays africains ont été confrontés à des problèmes économiques, à la corruption et aux guerres. Mais l’utilisation de la technologie Blockchain pourrait faire changer la donne et avoir un impact énorme sur l’économie et la société africaine.

La technologie Blockchain intéresse un grand nombre d’entreprises africaines

Il y a encore un retard rapport aux centres de cryptage en Europe, mais les entreprises spécialisées dans la technologie Blockchain au Soudan, au Nigeria, en Afrique du Sud et au Kenya se développent de plus en plus. BitHub Africa, basé à Nairobi, propose ses services aux start-ups locales. Cette société fournit des services de conseils aux organisations intéressées par le déploiement de solutions Blockchain en Afrique.

Source : Pixabay. Le potentiel de la technologie Blockchain en Afrique.

En Afrique du Sud, il y a la Blockchain Academy offrant une formation sur les crypto-monnaies et la technologie Blockchain aux entrepreneurs locaux. D’autres sociétés ont également vu le jour au Soudan et au Nigeria.

Se pencher sur des vrais problèmes

À ce jour, l’adoption de la Blockchain a été relativement faible en Afrique. Par ailleurs, les nouveaux cas d’utilisation de cette technologie abordent de véritables problèmes sociaux, économiques et politiques affectant des centaines de millions de personnes chaque jour.

L’un des principaux avantages de cette technologie est qu’elle est décentralisée et transparente. Elle permet ainsi de lutter efficacement contre la corruption. Lors des dernières élections en Sierra Leone, la société suisse Agora a exploité le pouvoir de la Blockchain pour assurer un décompte équitable des votes. D’autre part, les crypto-monnaies sont également utiles pour l’économie.

ARTICLES SIMILAIRES