La société américaine de paiement en ligne, Paypal est décidée à conquérir davantage de part de marché en Afrique. Elle a prévu à cet effet, de s’associer à de nouveaux opérateurs Mobile Money pour proposer ses services à leurs abonnés et stimuler l’adoption de son service de paiement en facilitant les achats en ligne.

D’après Efi Dahan (photo), le directeur général de Paypal pour la Russie, le Moyen-Orient et l’Afrique, la société recherche des partenaires orientés dans le Mobile Money pour toucher un plus grand nombre de communautés non-bancarisées sur le continent. Par le passé, Paypal indique que Xoom, son unité de transfert d’argent numérique, a établi des partenariats avec des fournisseurs africains de services Mobile Money dans le cadre des efforts du groupe pour conquérir de nouveaux marchés d’envois de fonds. Toujours par cette même solution, la société veut gagner un grand nombre de nouveaux utilisateurs.

Pour ce qui est de susciter une adoption massive de son service de paiement d’achats en ligne en Afrique, PayPal a décidé de prendre en charge les frais d’acheminement des marchandises achetées. Des frais souvent coûteux pour les utilisateurs. « Une fois que nous avons supprimé cette barrière, nous avons vu une augmentation des achats aux Etats-Unis, car une fois qu’on n’a aucun problème avec l’expédition, c’est bon pour le commerçant et pour nous. Les grands détaillants de mode offrent globalement ce type de service, alors nous voulons imiter ce que les meilleurs font.», a déclaré Efi Dahan.

Paypal indique qu’il couvrira les frais d’expédition d’un utilisateur jusqu’à 12 fois par an.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.