Comment aider les jeunes et notamment les femmes à se former aux métiers du numérique en Afrique ? ​Peut-on mobiliser chercheurs et développeurs informatiques pour résoudre les défis de notre planète ? ​Ce sont les enjeux du partenariat entre Simplon et le MEAE, pour faire du numérique un véritable outil de développement.

Cette coopération s’inscrit dans la lignée des stratégies ministérielles Innover Ensemble et Plan développement et numérique qui proposent de mobiliser de nouveaux acteurs et moyens pour répondre aux Objectifs du Développement Durable (ODD).

 

Ainsi, pour la première fois, le MEAE s’est associé à une entreprise sociale, Simplon, pour mettre en place un projet global sur le numérique au service d’une croissance inclusive. Réseau de 42 écoles de code (“fabriques”) numériques et inclusives en France et à l’international, Simplon a formé plus de 2200 personnes éloignées de l’emploi ou sous-représentées dans le secteur depuis 2013.

Fort de cinq ans d’expériences dans le domaine de la formation numérique, Simplon souhaite mettre son expertise au service du MEAE pour répondre aux enjeux de transformation numérique dans les pays en voie de développement via trois principaux projets :

  1. Premier volet de ce partenariat, le séminaire « IA LAB ODD ​» ​organisé le 18 juin au Liberté Living Lab (Paris). 15 experts venus du secteur numérique, de l’innovation sociale et du développement international se sont réunis pour mettre en perspective les enjeux liés à
    l’intelligence artificielle dans les domaines de la santé, de l’environnement, de l’accès à l’éducation et la parité dans les métiers de l’apprentissage machine.
  2. Ensuite, un « Hackathon »​ ​
    réunira chercheurs et développeurs informatiques pour travailler sur les problématiques d’inclusion et de connectivité dans les pays en développement, véritables enjeux de développement identifié lors du séminaire « IA LAB ODD ».
  3. Enfin, troisième volet du partenariat, ​l’ouverture d’une école inclusive à Abidjan (Côte d’Ivoire)
    pour former sur deux ans 60 jeunes ivoiriens issus de milieux défavorisés, dont 50% de femmes,
    aux métiers du numérique. La formation reposera sur la pédagogie active de Simplon. L’objectif sera de permettre à ces jeunes de s’insérer durablement soit par un emploi salarié, soit par
    l’entrepreneuriat dans une démarche de complémentarité avec l’écosystème numérique ivoirien.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.