L’ingénieur polytechnicien camerounais, Arthur Zang, concepteur du Cardiopad, une tablette médicale permettant de relever et de transmettre à distance les paramètres cardiaques d’un patient, a reçu, le 2 juillet 2015 à Yaoundé, la médaille de Chevalier de l’ordre national de la valeur, ainsi qu’un chèque de 20 millions de francs Cfa représentant la prime spéciale d’encouragement du chef de l’Etat camerounais, Paul Biya.

Joyeux, le jeune inventeur camerounais âgé de 28 ans, a annoncé que le chèque reçu des mains de la ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Madeleine Tchuinté, permettra à son équipe, «dans les tout prochains jours, d’importer le matériel nécessaire à la finalisation du montage des 100 premiers Cardiopad destinés au marché camerounais».

Pour rappel, il y a encore quelques jours, l’inventeur de la première tablette médicale africaine se plaignait de l’indisponibilité de financements estimés à 20 millions de francs Cfa, pour la production des premiers exemplaires de Cardiopad devant être mis à la disposition des hôpitaux camerounais. «Le ministère de la Santé publique devait pourtant nous passer des marchés, en vue de l’équipement de certains centres hospitaliers. Nous comptions sur l’argent issu de cette transaction pour financer les derniers réglages», regrettait le promoteur de la start-up Himore Medical dans une récente interview au quotidien gouvernemental.

Lu sur http://www.agenceecofin.com/innovation/0607-30388-arthur-zang-le-concepteur-du-cardiopad-recoit-une-prime-de-20-millions-fcfa-du-chef-de-l-etat-camerounais

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.