Dans le cadre de son expansion Ouest-Africaine, MainOne, l’opérateur de solutions de connectivité et de centre de données a obtenu une licence pour l’expansion des services de connectivité nationale et internationale en Côte d’ Ivoire. La licence C1B, reçue du Ministre Bruno Koné, le Ministre chargé de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, permettra à la société de faire atterrir son câble sous-marin et de construire des infrastructures de transmission en Côte d’Ivoire afin de renforcer la connectivité, réduire le coût de la capacité internationale et apporter un appui aux clients grossistes, aux principaux opérateurs et aux fournisseurs d’accès internet.

Les autorités ivoiriennes estiment que la construction du quatrième câble autorisé par le gouvernement améliorera la connectivité internationale du pays et apportera beaucoup plus d’opportunité au marché local tout en augmentant la compétitivité. « Nous venons de poser un acte important à travers cette autorisation pour l’amélioration de l’infrastructure de télécommunication de notre pays et en particulier, l’amélioration de la connectivité internationale. Ce câble aura un impact sur les prix et la qualité et renforcera la sécurité de notre infrastructure », s’est réjoui le Ministre Bruno Koné.

L’entrée en jeu du ténor, un fournisseur de services de connectivité à accès libre aura pour effet de démocratiser davantage le marché de bande passante internationale en Côte d’Ivoire et dans les pays voisins et de baisser les coûts de la bande passante pour les fournisseurs de service internet locaux, les Opérateurs mobiles ou Telcos et les entreprises locales.

« La Côte d’Ivoire est l’économie la plus dynamique de l’Union Economique et Monétaire Ouest -Africaine (UEMOA) et un hub très important en matière d’affaire et de transport en Afrique de l’Ouest. La décision de s’implanter en Côte d’Ivoire a été prise par les dirigeants de l’entreprise au regard du dynamisme de l’économie nationale et du développement accéléré de l’économie numérique en Côte d’Ivoire ainsi que son leadership régional qui en fait un hub naturel pour la région Ouest-Africaine », a déclaré Funke Opeke, la Directrice Générale du groupe.

Dans le cadre de son plan global d’investir près de 20 millions de dollars en Côte d’Ivoire avec pour mission de se concentrer sur la fourniture de services de connectivité de gros, MainOne a obtenu une licence et commencera la construction de son câble de transmission numérique en juin 2018 et devrait achever les travaux durant la deuxième moitié de 2019. L’atterrissage du câble fournira une infrastructure à accès libre en Côte d’Ivoire et dans d’autres pays de l’UEMOA afin d’élargir l’accès internet à tous les usagers de la région et promouvoir un développement rapide ainsi qu’une augmentation du commerce dans le secteur tertiaire, et améliorer les services publics pour encourager l’évolution des entreprises régionales.

« En investissant et en encourageant l’écosystème des affaires en Afrique de l’Ouest, notre intention est d’apporter des solutions technologiques tangibles aux entreprises, les renforcer dans leur quête d’amélioration de la productivité et de l’efficacité à travers des services de connectivité dédiés et fiables. Nous sommes disposés à collaborer avec les opérateurs en place pour l’amélioration de l’intégration régionale et de l’accès mondial » a conclu Mme Opeke.

La société s’engage à intensifier l’accès haut débit à travers une infrastructure à fibre et des centres de données à travers l’Afrique de l’Ouest. Avec une fourniture de services dans 10 pays y compris le Nigéria, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Togo, le Cameroun, le Bénin, le Niger, le Sénégal et le Tchad, la société exploite un système international de câble sous-marin de 100 gigabits par seconde qui garantit une connectivité d’une haute fiabilité qui supporte une demande croissante d’accès internet et d’application à forte demande de bande passante tels que le e-Commerce, les fournisseurs de contenus, les acteurs OTT et les opérations bancaires et paiements électroniques à travers les réseaux mobiles 3/4G. Le câble sous-marin de MainOne a été le premier câble en Afrique de l’Ouest, détenu par une société privée, d’une longueur de 7000 KM et d’une capacité de 4.96 Térabits par seconde à connecter l’Afrique de l’Ouest à l’Europe à travers un atterrissage au Portugal et des itinéraires multiples vers Londres, Paris et Amsterdam.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.