Le jeune patron de 38 ans est le premier responsable subsaharien élu à la présidence du Centre des jeunes dirigeants d’entreprises (CJD) International. Il prend la succession du Tunisien Slim Ben Ammar.

Pape Landing Mané a été élu le vendredi 22 janvier, à Paris, président du Centre des jeunes dirigeants d’entreprises (CJD) International, pour un mandat de deux ans non-renouvelable.

Héritier du Centre des jeunes patrons – créé à Paris en 1938 avec pour objectif de « réhabiliter la fonction patronale » et « mettre l’’économie au service de l’’homme » -, ce mouvement professionnel et associatif rassemble aujourd’hui près de 5 000 entrepreneurs et cadres dirigeants du secteur privé repartis à travers 15 pays, dont la France, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, la Mauritanie, le Cameroun, le Bénin, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et Madagascar.

À 38 ans, Pape Landing Mané est le cinquième président du CJD International. C’est le premier dirigeant issu de l’Afrique subsaharienne élu à ce poste où il prend la succession du Tunisien Slim Ben Ammar, directeur général de Sodexo Tunisie. Parmi ses prédécesseurs figurent leMarocain Zakaria Fahim, le Français Gontran Lejeune et la Tunisienne Wafa Makhlouf.

« Accroître l’influence des CDJ locaux auprès des responsables publics »

Ingénieur, diplômé en 2002 de l’École supérieure polytechnique de Dakar, il dirige depuis 2008 LQT Consulting, une société dakaroise spécialisée dans la formation et le conseil en qualité, hygiène, sécurité et environnement (QHSE), après un passage chez les américains Colgate Palmolive et Pfizer à Dakar.

Avant son élection à la tête du CJD International, Pape Landing Mané a dirigé pendant deux ans, jusqu’à mi-2015, le CJD Sénégal, dont il a été l’un des cofondateurs en 2011. À son nouveau poste, il compte « consolider le rayonnement international du CJD International, notamment dans l’espace francophone, travailler à accroître l’influence des CDJ locaux auprès des responsables publics et faciliter les échanges ainsi que la mobilité des membres du réseau », dévoile à Jeune Afrique l’entrepreneur sénégalais.

Les deux années à venir s’annoncent mouvementées pour Pape Landing Mané, marié et père d’un enfant, qui, outre LQT Consulting, dirige également Teranga Consulting, une société de conseil en stratégie commerciale dans le secteur touristique, active depuis 2015.

Source: jeuneafrique.com

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.