Lancé en 2013, Yump (Young Urban Movement Project) est un programme gratuit de formation qui aide les jeunes entrepreneurs de banlieues à mener à bien leurs projets.

D’originie suédoise, l’initiative Yump a été adaptée en France par Serge Malik, cofondateur de l’association SOS Racisme et spécialiste des cultures urbaines, ainsi que par deux entrepreneurs, Tomas Fellbom et Alexander Keiller. 90 startupers sont admis à chaque session après sélection dès le stade du projet et bénéficient d’une formation continue de 25 semaines, d’un suivi par des professionnels et d’un accompagnement pendant les cinq premières années de la création de leur société.

« J’étais patron d’une entreprise cotée en Bourse et Alexandre, lui, venait de vendre son entreprise à une société d’investissement. En clair, on s’ennuyait et surtout nous voulions donner un coup d’accélérateur à l’entrepreneuriat en France », a déclaré Tomas Fellbom dans Les Échos en février dernier.
Grâce à ce programme de six mois, les porteurs des projets peuvent suivre des séances d’intelligence collective coachées par des professionnels. Seuls les projets d’entreprise à fort potentiel de création d’emploi et de valeur à 3-5 ans sont considérés. Une formation en ligne leur sera également octroyée, ainsi qu’une autre plus nomade avec des conférences données par des cadres experts au cours de résidences immersives dans les services des entreprises partenaires telles que Altran ou LCL.

Et c’est sur quatre sites différents que Yump se déploie (Pantin, Choisy-le-Roi, Paris et Marseille), permettant ainsi aux startups de s’y implanter plus facilement. Elles sont issues de divers secteurs, tels que la mode, les services, le sport ou encore la restauration.

Parmi ces dernières, Moukda Production, une entreprise de production audiovisuelle d’animation à vocation internationale et la startup English 4 Frogs, qui réconcilie les Français avec l’anglais, s’établissent sur l’académie de Pantin. Fit Your World, une agence de coaching pour les clubs de sports, elle, se déploie à Choisy-le-Roi et Marseille accueille Abricotoit, un projet qui mise sur l’agriculture urbaine en produisant des fruits et des légumes au plus proche du consommateur.

Lu sur http://www.maddyness.com/accompagnement/2015/07/29/yump/

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.