Depuis quelques années de plus en plus de jeunes diplômées, issues de la diaspora africaine, veulent quiter l’Europe ou les États-Unis pour vivre et travailler sur le continent. Fondé en 2017 par Cellou Dara Diallo, ingénieur guinéen installé en France, Guineexpat.com est une plateforme qui vient en aide à ces jeunes talents, grâce à leur structure qui prône la mise en avant des profils de la diaspora guinéenne afin qu’ils soient visibles par les entreprises guinéennes et gère la mise en relation avec celles-ci.

 

Présente-toi et ton parcours (brièvement)

Cellou Dara Diallo, passionné par l’informatique, les nouvelles technologies et amoureux  de l’Afrique et de la Guinée. Arrivé en France en 2005, j’ai effectué mon parcours de Licence et Master informatique à l’Université des Sciences et Technologies de Lille1.

Depuis 5 ans, je travaille en tant qu’ingénieur d’étude et développement.

 

Quel est ton projet et sa mission ?

Notre objectif est d’une part, d’aider tous les guinéens et guinéennes à travers le monde à trouver un travail qualifié en Guinée de part un accompagnement à la hauteur des besoins de chacun.

D’autre part, accompagner les entreprises Guinéennes à trouver des talents avec une expérience internationale ou des pépites locales par un accompagnement sur-mesure.

 

Comment as-tu eu l’idée pour créer ton entreprise ?

Après avoir écouté plusieurs camarades de promo à l’université ainsi que des compatriotes lors des différentes réunions d’associations ou des discussions informelles dans les transports, j’en ai conclu que beaucoup de jeune Guinéens, vivant à l’étranger, ont une envie farouche de rentrer au pays pour mettre à profit leurs connaissances, leurs compétences, leurs talents. Cependant, entre le souhait et l’acte, il y a souvent une grande difficulté. En effet :

  1. La plupart d’entre eux sont partis du pays pour faire des études, ils ont donc passé la majeure partie de leur vie d’adulte à l’étranger. Ils y ont leurs habitudes, leurs amis, tout un monde qu’ils ont construit au fil des années ce qui freine le retour aux sources.
  2. Avec une opportunité au pays, l’assurance d’avoir un revenu aiderait sûrement ces talents à sauter le pas et c’est à ce niveau que nous intervenons :

– la mise en avant des profils de la diaspora guinéenne afin qu’ils soient visibles par les entreprises guinéennes, ainsi que les organismes gouvernementaux et non gouvernementaux. L’objectif  de cette application est la mise en relation talents et entreprises afin que chacun y trouve son compte et que la Guinée retrouve ses enfants, cette diaspora qui fait des miracles dans des entreprises, des multinationales, des grands groupes à travers le monde.

D’un autre côté,  je pense que les entreprises, institutions et autres structures évoluant en Guinée, auraient tout intérêt à avoir accès à ces compétences. Sur Guineexpat.com, elles pourront dénicher les perles rares qu’elles recherchent. En effet, si à partir de l’étranger, des guinéens peuvent être repérés, cela pourrait les rassurer et les encourager davantage à revenir au pays.

En bref,  nous avons du potentiel, il suffit juste de repérer les personnes qu’il faut pour les mettre à la place qu’il faut.

 

Peux-tu présenter ton équipe ?

Guineexpat.com est une application de CIFE-tech, une SARL composée de deux associés

– Mamadou Diallo (Moi) Ingénieur informaticien (développeur JAVA/JEE) actuellement Responsable technique chez Infotel.

-Mamadou Barry, Économiste, Ph.D Expert en Gouvernance économique Chercheur Associé au Centre Lillois d’études et de Recherches Sociologiques et Économiques (CLERSE)- Université Lille1.


Quel est le problème résolu par Guineexpat ?

Le problème résolu est celui de la visibilité des profils des femmes et des hommes d’origines Guinéennes évoluant à l’étranger et désireux de rentrer au pays pour y exprimer leurs talents.

En général, les entreprises dépensent beaucoup d’énergie et de ressources pour trouver le profil souhaité. Cela les amène souvent à rechercher des compétences à l’étranger ou à recruter, au sein de l’entourage de leurs propres salariés, des employés qui n’ont pas toujours le niveau requis. Cela favorise une reproduction sociale et des inégalités.

Avec notre service, les entreprises ne rencontreront que des profils en adéquation avec les offres qu’ils proposent.


Quelles sont les prochaines étapes ?

Recruter un/une ressource humaine pour encore mieux accompagner les candidats ainsi que les entreprises.


De quoi as-tu besoin et comment AfrikaTech peut t’aider ?

Une visibilité,  recherche de partenaire (entreprise, organisation, …)


Quels sont les contacts de la startup ? Site web, email, Portable/WhatsApp, liens vers les réseaux sociaux ?

www.guineexpat.com

contact@guineexpat.com

Tel: +33649024141/// +224624348708

https://www.facebook.com/guineexpat/

https://www.linkedin.com/company/11474156/

 

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.