Amadou Arona Sy, membre du comité de direction de ‘’Dakar open campus’’, a invité, vendredi, les jeunes entrepreneurs sénégalais à saisir les opportunités offertes par le Massachussetts Institute of Technology (MIT) qui a initié un prix pour les startups africaines. 

 

Il s’agit pour M. Sy ‘’ de renverser la tendance, car jusque là, le MIT s’intéressait plus à l’Afrique anglophone’’. Il a présenté les initiatives africaines de MIT qui met 700 millions de francs CFA à la disposition des entrepreneurs et des startups d’Afrique.
Les entrepreneurs sénégalais peuvent ainsi postuler à ce prix qui sera clôturé le 1er juin prochain. Les résultats seront connus en octobre 2018.
Selon Amadou Arona Sy, le MIT, leader mondial de l’innovation, surtout dans le domaine des sciences et technologies, soutient l’éducation et l’entreprenariat en Afrique à travers cette récompense.
Parmi les critères exigés, il est demandé aux candidats ‘’un potentiel de croissance’’, ‘’un impact sur l’écosystème’’ et ‘’les qualités de leadership’’.
Les challenges demandés tournent autour de la question de l’inclusion financière, thème d’un panel débattu entre jeunes entrepreneurs à l’Institut ‘’Estel’’.
Différents panélistes parmi lesquels, Yann Le Beux de la startup ‘’Yux Dakar’’, Soukeyna Ndiaye Ba de FDEA, ancienne ministre de la Décentralisation, Abdoul Aziz Sy de ‘’Impact Dakar’’ ont relevé les contraintes et challenges de l’inclusion financière qui ont pour noms ‘’le manque de formation et d’informations’’, entre autres.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.