Ingénieur et inventeur américain ayant notamment  travaillé sur la mission Cassini, dont l’objectif vise à étudier la planète Saturne ainsi qu’un certain nombre de ses satellites, Lonnie G. Johnson est à l’origine de la conception du « Super Soaker », un pistolet à jet d’eau.

Une enfance tournée vers l’invention

Né le 6 octobre 1949 à Mobile en Alabama, Lonnie G. Johnson est à l’origine de nombreuses inventions. Son père, vétéran de la Seconde Guerre Mondiale, fut conducteur de bus. Quant à sa mère, elle cumulait deux emplois : aide blanchisseuse et aide-soignante.

Bricoleur dans l’âme, le père de Lonnie G. Johnson apprit à ses enfants à construire leurs propres jouets. Depuis l’enfance, Lonnie G. Johnson rêve de devenir un inventeur reconnu sur le plan international.

Dès l’âge de 13 ans, Lonnie G. Johnson crée une première machine. Il s’agissait d’un kart fabriqué à partir de pièces détachées en provenance d’une casse automobile auxquelles fut ajouté un moteur de tondeuse de gazon. Il n’hésite à pas conduire avec sa machine sur l’autoroute située non loin de chez lui.

Curieux de nature, Lonnie G. Johnson multiplie, durant l’adolescence, les expériences plus ou moins hasardeuses, au point qu’il faillit même mettre le feu à la maison de ses parents. Il tentait alors de concevoir de l’essence destinée à être utilisée par une fusée. Malheureusement, la marmite qu’il utilisait alors, a littéralement explosé.

Élevé à l’époque où la ségrégation raciale était considérée comme légale, Lonnie G. Johnson étudia à la Williamson High School, école réservée à la population noire. Malgré ses capacités flagrantes, les enseignants lui expliquèrent qu’il devrait aspirer à une carrière de technicien et non à espérer devenir ingénieur ou inventeur.

En 1968, Lonnie G. Johnson représente son école au cours du concours de sciences (Alabama State Science Faire). L’invention qu’il présenta ? Linex : un robot à air comprimé à partir de pièces détachées. Lonnie G. Johnson se vit décerner le premier prix.

En 1969, il intègre, grâce à l’obtention d’une bourse, l’Université de Tuskegee. Licencié en mécanique en 1973, il obtient en 1975 un Master en ingénierie nucléaire.

Lonnie G. Johnson et le Super Soaker

Malgré une carrière brillante dans l’armée, durant laquelle il travailla sur l’analyse du plutonium, sur le bombardier furtif, etc., Lonnie G. Johnson continue à développer de nouvelles idées chez lui.

En 1982, il finalise un prototype de projet qu’il teste dans sa salle de bain. Il s’agit d’une pompe à eau et non à fréon. En enfonçant l’embout de la pompe dans la bonde de la douche et en tirant le levier de la pompe, un flot d’eau gicle de la douche.

C’est en 1989, après avoir quitté l’armée et créé sa propre entreprise, Johnson Research and Development, que Lonnie G. Johnson vend son invention « le Super Soaker », pistolet à eau, à la larami Corporation qui commercialise rapidement le produit. Le Super Soaker fait partie des 20 jouets les plus vendus au monde, et ce, depuis sa création.

Inventeur indépendant et évoluant en dehors des cercles scientifiques, Lonnie G. Johnson possède plus d’une centaine de licences. Entre la batterie en céramique et le dispositif de bigoudis sans chaleur entre autre, toutes ses inventions ne furent pas un succès commercial.

Désormais Lonnie G. Johnson se consacre à un nouveau projet : un convertisseur d’énergie thermoélectrique destiné à assurer la conversion de l’énergie solaire en électricité.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.