Moins de quatre mois après l’annonce des lauréats 2018, le concours Prix Orange Entrepreneuriat Social en Afrique et au Moyen Orient remet le couvert et ouvre les candidatures de 9èmeédition ce 11 mars.

Pour être l’un des trois lauréats 2019, parmi 51 start-up sélectionnées à travers le monde, il suffit de s’inscrire avant le 30 mai 2019. En plus des lots nationaux, les gagnants recevront respectivement 25 000 €, 15 000 € et 10 000 €, et bénéficieront d’un accompagnement personnalisé dispensé par des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises pendant six mois.

Bien sûr, si POESAM s’adresse à toute structure ayant un projet innovant basé sur les technologies de l’information et de la communication permettant d’améliorer les conditions de vie des populations d’Afrique et du Moyen-Orient (dans les domaines tels que l’éducation, la santé, l’agriculture, le paiement mobile ou encore le développement durable), il faut remplir certains critères :

  • être étudiant, salarié ou entrepreneur de plus de 21 ans,
  • l’initiative doit avoir moins de trois ans d’âge,
  • le projet doit concerner le Botswana, le Burkina-Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, la Jordanie le Libéria, Madagascar, le Mali, le Maroc, le Niger, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, le Sénégal, la Sierra Leone et la Tunisie.

Pour déposer son dossier, c’est par ici !

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.