Les membres de la direction de la chaîne A+ ont animé le jeudi dernier une conférence de presse à Canal Olympia à Cotonou. Objectif, présenter le projet « Capitales africaines » aux hommes des médias. A en croire Damiano Malchiodi, Directeur général de A+, « Capitales africaines » est la grande collection initiée pour valoriser les talents africains. Ce projet concerne plusieurs capitales africaines, mais 5 sont déjà disponibles dont Bamako, Cotonou, Niamey, Yaoundé…

« Cette production panafricaine a pour objectif commun l’immersion dans la vie quotidienne des populations africaines, mais il s’agit également de valoriser leurs richesses culturelles à travers les traditions, les passions et les espoirs », a expliqué Jean-Noël Bah, producteur de Capitales africaines. De la polygamie à la drogue en passant par la politique, la cybercriminalité, Capitales africaines a révélé plusieurs vices et autres vécus dans les villes africaines.

Au total, 120 épisodes de 26 minutes chacun pour montrer les réalités des capitales parcourues. « Il s’agit de porter un message à tout le reste de l’Afrique à partir d’une capitale », a précisé le producteur. A l’en croire, l’idée de ce projet est partie du fait que la jeunesse africaine n’a plus de repère et se livre à l’émigration risquée. « Il faut donc montrer à cette jeunesse qu’on peut réussir et créer de la richesse en Afrique sans avoir besoin d’aller ailleurs », a ajouté Jean-Noël Bah.

Cette conférence de presse a été l’occasion de présenter au public « Kutonu », l’une des séries de cette collection. A travers 26 épisode et de 26 minutes chacun, Kutonu, réalisé par des comédiens béninois et togolais révèle certaines réalités de Cotonou telles que le Vodoun, l’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes, la cybercriminalité…

JPEG - 205.8 ko

« La série Capitales africaines, Kutonu raconte l’histoire de 10 anciens élèves de terminale qui se retrouvent 12 ans après le Baccalauréat. Lionel, 30 ans, ingénieur très doué en informatique a créé une application qu’il nomme Kutonu. Cette application lui permet de réunir au sein d’un forum ses vieux copains de la terminale. L’idée enchante ces derniers qui sont plus qu’heureux de se retrouver après tant d’années. La joie des anciens nouveaux amis est perceptible et Lionel est plébiscité pour son ingéniosité. Mais il leur réserve plein de surprises… », a expliqué le réalisateur de cette série pleine d’intrigues et d’imagination.

Cette série est à découvrir sur la chaîne A+, à partir du 1er novembre tous les jours, du lundi au vendredi, à 15h00 mn.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.