Awa Caba, derrière ce nom se cache une femme, une passionnée des technologies. Elle exprime sa passion pour les TIC en ces termes : « J’ai toujours était curieuse de savoir comment se crée une page web, quel est le mécanisme qui fait qu’on puisse communiquer partout dans le monde rien qu’en ayant un ordinateur. C’est lors de ma première année à l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar que j’ai compris réellement c’est quoi l’informatique et toutes les choses que l’on pouvait faire grâce à la programmation. C’est de là que la passion est née puisqu’avec les TIC, on voit le monde sous un autre angle ».
Awa Caba a un profil scientifique

 

Elle est détentrice d’un Baccalauréat en série Génie informatique à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar. En 2012, elle obtient dans ce même établissement son Diplôme d’Ingénieur de conception en Informatique et devient par la suite co-fondatrice du premier réseau de femmes dans la technologie au Sénégal Jjiguene Tech Hub qui encourage et inspire davantage les femmes à mieux intégrer l’écosystème des technologies de l’information et de la communication et des STEM (Science, Technologie, Ingénierie et mathématiques).

Jjiguene-Tech-Hub-Senegal-Awa-Caba

Aujourd’hui, elle est co-fondatrice et CEO de Sooretul, une start-up digitale spécialisée dans la promotion et la commercialisation des produits agricoles transformés. « Etant étudiante, je suis très tôt intéressée à l’agriculture et à l’agro-business qui sont des secteurs clés pour le développement de son pays. J’ai ainsi, avec mon équipe créé une solution informatique liée à l’agriculture, l’élevage et la pêche afin d’aider les acteurs de ces trois secteurs à mieux organiser leur travail.

Ce qui a valu à mon équipe le titre de championne de l’Afrique de l’ouest et du centre en 2011 lors du concours mondial  de la technologie pour les étudiants, Imagine Cup organisé par Microsoft », dit-elle. « Je me suis par la suite, ajoute-elle, beaucoup plus impliquée dans l’agro-business en rapprochant l’offre rurale de la demande urbaine avec une plateforme de vente en ligne des produits locaux transformés dans le but de valoriser et donner une plus grande visibilité aux femmes transformatrices ».
Awa Caba, une actrice TIC aux côtés des autres femmes

 

Portrait-Awa-Caba

Avec la start-up Sooretul, Awa Caba milite aux côtés des femmes. « L’idée du projet Sooretul vient du fait que nous avions constaté que les consommateurs avaient du mal à retrouver les produits locaux dans les grandes surfaces ou les boutiques. Les femmes qui travaillent dans le secteur de la transformation des produits n’ont pas non plus accès au marché puisqu’étant dans les zones reculées de la capitale », rappelle-t-elle. Selon elle, la technologie peut faciliter l’accès au marché et permettre aux consommateurs de trouver une gamme de produits diversifiés et fabriqués au Sénégal.

 

Les femmes ont besoin d’être beaucoup plus sensibilisées sur les métiers des TIC

 

« Nous avions décidé de mettre en place un site de vente en ligne de produits locaux afin de les valoriser et de permettre aux sénégalais de consommer local », ajoute-elle. Cette dame passionnée également de sport, lecture, la création et surtout la « découverte de nouvelles saveurs culinaires », pense que les femmes doivent davantage s’intéresser aux technologies. « Les femmes ont besoin d’être beaucoup plus sensibilisées sur les métiers des TIC et les opportunités qui s’offrent à elle en étant dans ce domaine. Elles doivent aussi comprendre que nous ne sommes plus à l’ère industrielle où les métiers classiques prédominent.

Nous sommes à l’ère de l’information et donc il important d’avoir des connaissances dans les TIC pour s’affirmer ou être leader dans son domaine. Il faudrait aussi leur montrer des exemples de femmes qui ont réussi dans leur travail étant employé ou chef d’entreprise dans le secteur des TIC. »

Source: www.socialnetlink.org

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.