Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années dit l’adage. Cette affirmation est d’autant plus vraie dans la vie de Sangulani Chikumbutso qu’elle ne le serait dans celle de quiconque. Dès son bas age, cet inventeur Zimbabwéen de génie, était déjà cité dans les médias de son pays.Ce Zimbabwéen a mis au point un hélicoptère, un drone et une voiture électrique

Depuis tout petit, Sangulani Chikumbutso rêvait de devenir mécanicien comme son père. Curieux et alerte d’esprit, il s’intéressera très tôt à la technologie électrique. Des années plus tard, il fonde l’entreprise Saith technologies. C’est l’insigne de cette firme qui sera estampillée sur ses inventions présentées au public en Juillet 2015. Il s’agit entre autres : d’un hélicoptère avec un moteur de propulsion hybride, d’une voiture électrique, d’un convertisseur magnétique, d’un générateur d’énergie «verte » et d’un drone.

Pour ce grand rêveur, aucune limite ne semble exister. Durant son cursus scolaire, il ne finira même pas ses études secondaires car très vite piqué par l’envie d’entreprendre. Née en 1980, c’est en 1999 qu’il dévoile sa première invention. Il s’agissait d’un émetteur radio. Depuis lors, le bricoleur en a beaucoup appris et s’est professionnalisé. Défenseur de l’énergie renouvelable, la voiture mise au point par Sangulani utilise un moteur électrique qui est capable d’atteindre la vitesse de 90 Km/h. Dans la même logique, l’hélicoptère qu’il a présenté au public est doté d’un moteur à propulsion qui utilise six différents types de biocarburants. A cette liste il faudra ajouter un générateur d’énergie, un convertisseur d’énergie magnétique et un drone.

Selon ses détracteurs, le Zimbabwéen n’aurait rien inventé. Il n’aurait fait que copier ce qui se fait déjà ailleurs. Ces affirmations, plusieurs ne les partagent pas et voient en lui, plutôt une âme de génie qui s’est servie des épreuves de la vie, pour parvenir à réaliser un rêve d’enfant, celui de créer pour impacter ce monde. Une chose est certaine, Sangulani Chikumbutso ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Sa prochaine étape est l’obtention d’un agrément de la part du gouvernement de son pays, afin de se lancer dans la production de masse.

lu sur: http://itsaboutmyafrica.com/ce-zimbabween-a-mis-au-point-un-helicoptere-un-drone-et-une-voiture-electrique/

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.