Elle s’appelle Djamila Youcef-Khodja. C’est une chercheuse algérienne qui travaille avec le très prestigieux Massachussetts institute of technology (MIT-USA). Et cette Algérienne, en association avec deux autres chercheurs américains, a trouvé une molécule capable d’absorber les toxines générées par les marées noires présentes dans les fonds marins. La chercheuse algérienne et son équipe viennent d’être primés dans le cadre  Global Entrepreneurship Bootcamp, l’un des programmes de recherche les plus rigoureux dans le monde. Il récompense l’esprit d’entreprise dans le monde et ne cesse d’augmenter en taille et en sélectivité chaque année.

Diplômée de l’Ecole de Commerce de Paris (ESCP-Europe), de la Société Américaine d’Hypnose Clinique (USA), de la Société Internationale d’Hypnose (ISH), de la Fondation Milton Erickson (USA), ainsi que de l’Association de Psychologie Intégrative (USA), Djamila a été formée et supervisée par le Docteur Jeffrey Zeig, disciple et directeur de la Fondation Milton Eriskon (USA). Djamila possède également un master en sociologie et un master en management interculturel (Paris, VIII).

Grâce à la trouvaille de Djamila et de son équipe, il est, désormais,  possible de nettoyer en surface les fonds marins. Cette nouvelle molécule permet de neutraliser les toxines qui détruisent la faune aquatique.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.