Prévue pour une durée de trois (03) années, la convention entre le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG) et l’Association porte principalement sur un portail web permettant le téléchargement et la visualisation de données institutionnelles. Cet outil, dont le but est la transparence dans la gestion des affaires publiques, « met à disposition des informations et des documents d’intérêt public » rappelle Mme Anne-Marie Konan-Payne, Directeur Général du CICG.

Logé à l’adresse data.gouv.ci, le portail n’abrite pour l’instant que des jeux de données sommaires. Afin de mobiliser davantage d’informations, le CICG a initié, depuis le 04 octobre 2016, « Les ateliers de l’Open Data ». Ces ateliers permettront, entre autre, d’accélérer le processus de collecte des données publiques. Ce projet de données ouvertes ou « Open Data »  s’inscrit au titre des Engagements du CICG dans le plan d’actions de la Côte d’Ivoire dans l’OGP (Open Government Partnership).

Si pour l’instant la collaboration du CICG avec CODE.CI ne porte que sur une technologie de données ouvertes, « l’association est prête à accompagner le CICG dans la mise en place d’autres outils numériques d’intérêt publique » a rassuré Régis Bamba, le Président de l’Association.

854a7877_1_1

Fondée en 2015, CODE.CI est un organisme ivoirien à but non lucratif. Rassemblant principalement des développeurs d’applications, son but est d’apporter des solutions technologiques aux défis sociaux en Côte d’Ivoire.

Source: http://www.code.ci/actualites/2016/10/28/open-data-le-cicg-et-code-ci-signent-une-convention/

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.