Depuis quelques jours les sénégalais peuvent bénéficier d’un service de mise en relation de compétences, grâce à la plateforme senetalents.com. Une innovation de marque qui permettra à de nombreuses personnes de proposer une prestation ou d’en trouver.

 

Le développement du numérique au Sénégal s’inscrit définitivement comme un vrai laboratoire pour de nombreux jeunes désirant se lancer dans l’entrepreneuriat. Les opportunités sont multiples et les jeunes sénégalais l’on bien comprit en proposant aux consommateurs une nouvelle façon de consommer. C’est dans cette optique qu’Aliou Diaw, ancien employé à jumia travel (ex jovago), Malamine Traoré et d’autres jeunes qui les accompagnent, ont lancé la plateforme senetalents.com.

« Cette idée de lancer ce site a été inspiré de notre quotidien. Nous avons dans notre pays de nombreuses personnes qui ont des qualifications mais sans travail. Avec le numérique nous pensons que ces personnes peuvent mettre à profit leurs compétences en proposant des services sur une plateforme qui leur est dédiée », explique Aliou Diaw l’un des promoteurs du projet. « Nous voulons aider les jeunes, surtout ceux qui sont dans le secteur informel à profiter pleinement de leur savoir-faire en les offrants plus de visibilité », ajoute-t-il.

La plateforme qui s’inscrit dans la logique de mise en relation offre ainsi la possibilité à tout un chacun de s’inscrire et de proposer un service (professionnel libérale), mais aussi à toute personne souhaitant bénéficier d’une prestation de service de trouver sans difficulté une personne qui répondrait au besoin. « Aujourd’hui si vous cherchez un plombier, une ménagère, un mécanicien, un médecin, un répétiteur pour vos enfants… etc, nous vous donnons la possibilité de le faire. Nous espérons que notre service pourra aider le grand nombre, surtout les jeunes qui ont un métier mais qui n’arrivent pas à s’en sortir », conclut Malamine Traoré, lui aussi promoteur de senetalents.com. Le service, entièrement gratuit pour les utilisateurs, est disponible dans de nombreuses villes du pays, une innovation de taille pour le secteur de l’auto-emploi et du numérique au Sénégal.

Socialnetlink

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.