Fondé par le Docteur MONKAM TSOKAM Eloi Hermann, Thea [That health again] est une application qui permet à tout patient quel que soit sa position géographique de discuter en temps réel avec un médecin ou un professionnel de la santé via un smartphone ou un ordinateur sans avoir nécessairement besoin de se déplacer.

 

Présente-toi et ton parcours (brièvement)

Je suis Docteur MONKAM TSOKAM Eloi Hermann, Médecin généraliste et aussi informaticien et écrivain.

Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai fait les études d’Informatique dans une Haute école de la ville de Douala couronnées trois années  après par une licence en Informatique. Ensuite, j’ai eu le concours de La Faculté de Médecine et des Sciences Pharmaceutiques de l’Université de Douala où j’ai obtenu sept (07) années plus tard mon Diplôme de Docteur en médecine.

De même, je suis l’auteur de l’ouvrage « Le Modificateur d’Avenir », lequel a été publié aux éditions Edilivre en France et a été apprécié par de nombreux  internautes.

Actuellement, je suis le Fondateur de l’application télémédicale « That health again » en abrégé thea.

 

Quel est ton projet et sa mission ?

Notre projet est de développer et étendre l’application  télémédicale « That health again » dans le monde entier en général et le continent africain en particulier. En d’autres termes, de permettre à tout patient quel que soit sa position géographique de discuter en TEMPS REEL et GRATUITEMENT avec un médecin professionnel de la santé via un smartphone ou un ordinateur sans avoir nécessairement besoin de se déplacer.

Ainsi, le patient pourra télécharger l’application  télémédicale « That health again » sur son smartphone  via Google Playstore ou à travers le site www.thea.goodbarber.com et discuter librement avec un professionnel de la santé.

 

Comment as tu eu l’idée pour créer ton entreprise ?

L’idée m’est venue depuis la classe de troisième de créer un jour mon entreprise. En 2015, lorsque je tendais vers la fin de mes études de médecine, je me suis posé une question de savoir, vu l’éloignement de certaines populations des structures sanitaires, des personnes vivant dans des zones fortement enclavées et qui n’ont pas accès  à des médecins « comment aider ces personnes à avoir un avis médical, voire à discuter avec un professionnel de santé sans avoir besoin de se déplacer ». A partir de cet instant, j’ai mis sur pied cette application ; Laquelle est officielle depuis le 17 Avril 2017.

 

Peux-tu présenter ton équipe ?

L’équipe médicale thea est composée actuellement de 29 médecins, 04 pharmaciens venant du Cameroun, Burkina Faso, Mali et du Sénégal et deux laborantines.

A ladite équipe, s’ajoutent également 03 assistantes en ligne, 02 informaticiens et une juriste qui orientent et guident les patients.

 

Quel est le problème résolu par Thea ?

Problèmes résolus par l’application télémédicale « That health again » en abrégé thea.

L’application télémédicale « That health again » en abrégé thea vient résoudre le problème de la distance qui pourrait séparer les populations éloignées des structures hospitalières.

Comme autre résolution, elle vient combattre l’automédication qui est un facteur très répandu dans nos populations africaines. Nos populations pourront dorénavant requérir l’avis et les conseils des  médecins, professionnels de santé avant tout achat d’un médicament, ce à la pharmacie.

 

Quelles sont les prochaines étapes ?

Il est préalablement important de noter qu’à nos jours, nous avons environ 30 000 visiteurs et 6000 patients  venant du Cameroun, Togo, Bénin, Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal, Maroc, Tchad, Botwana…

Notre principal objectif est d’avoir 1 000 000 de patients africains dans 5 ans.

De même, nous envisageons ainsi traduire l’application en plusieurs autres langues : notamment  en arabe, swali, et portugais.

Développer par ailleurs d’autres fonctionnalités de l’application, notamment  les services des banques de sang et des Rendez-vous pour des examens physiques approfondis  chez des spécialistes.

Travailler en étroite collaboration avec les services sanitaires et les médecins des autres pays africains et du monde entier pour l’amélioration de la qualité de soins.

Besoins

Nous avons plusieurs soucis actuellement :

  • Manque  de visibilité
  • Manque de financement pour pouvoir motiver cette équipe qui se bat du mieux qu’elle peut afin d’apporter GRATUITEMENT une aide médicale aux populations africaines et assurer les coûts de la maintenance informatique.
  • Manque de partenaires.

 

De quoi as-tu besoin et comment AfrikaTech peut t’aider ?

AfrikaTech peut nous aider en nous mettant en relation avec de nombreux investisseurs et avoir plus de visibilité.

 

Quels sont les contacts de l’entreprise ? Site web, email, Portable/WhatsApp, liens vers les réseaux sociaux ?

Site Web : www.thea.goodbarber.com

Emai: mhor.thea@gmail.com

Portable: 00 (237) 696 47 83 05

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.