293 panneaux photovoltaïques et 93 lampadaires, pour une capacité de production de 73 KW d’énergie électrique par jour. Ainsi se résume la mini-centrale solaire, d’un coût global de 454 millions de francs Cfa, que la firme chinoise Huawei Technologies vient d’offrir à la localité de Mvomeka’a (photo), village natal du chef de l’Etat camerounais situé dans la région du Sud.

L’infrastructure a été inaugurée le 27 août 2015 par le ministre de l’Energie et de l’Eau, Basile Atangana Kouna. «Ce projet a montré la faisabilité et le grand potentiel de l’énergie solaire pour l’amélioration de l’électricité dans les zones rurales», a déclaré le directeur général de Huawei Cameroun, Ni Zheng, dont la firme a déjà montré un grand intérêt pour la réalisation du projet d’électrification au solaire de 166 localités du pays, projet en cours de finalisation au sein du gouvernement.

Au total, sur le moyen terme, ce sont 1000 localités camerounaises qui bénéficieront de ce vaste programme d’électrification rurale, a rappelé le Ministre Atangana Kouna le 27 août dernier à Mvomeka’a. Le pays pourra ainsi diversifier son mix-énergétique, dans lequel le solaire, l’éolien et la biomasse ne représentent actuellement qu’à peine 1% de la production globale.

Lu sur http://www.agenceecofin.com/solaire/2808-31801-une-mini-centrale-solaire-inauguree-dans-la-localite-de-mvomeka-a-dans-la-region-du-sud-cameroun

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.